olesya - kinda love ; uc.


 

Partagez | 
 

 olesya - kinda love ; uc.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 2
Voir le profil de l'utilisateur

✦ Posté : Dim 27 Aoû - 0:35

KOZLOV Olesya

Ailes de soie déchirées


Surnom
Sya, pour éviter les blagues sur Olé.
Age
27 ans.
Nationalité
Ukrainienne.
Race
Sorcière air.
Sexualité
Bisexuelle.
Métier
Perceuse.
Info
Télékinésie.
Personality
Ce soir, tu sera Olesya Kozlov.

Jeune fille volatile dansant au gré du vent, tu es le symbole même de la liberté. Tes humeurs sont changeante et tes idées arrivent et repartent tel l'électricité au voltage incertain. Ton physique est trompeur, ton âme est aussi putride qu'une charogne sur le bord de la route. Tu observes, voltigeuse, tu regardes et tu vois, tu es là le regard perçant tel celui d'un faucon cherchant sa proie.

Olesya, ce nom résonne comme celui d'une fleur poussée avec persistance par le vent luttant pour rester debout. Tu es une guerrière invisible hurlant contre les malheurs de la vie, tu es enragée. Toute ton âme réchauffe ton corps dépendant de l'adrénaline du combat; tu es cet oiseau assoiffé de liberté auquel on aurait coupé les ailes, l'ange déchue du ciel.
Reine de la nuit, tu as su t'imposer par ta prestance et ton visage stoïque mais révélateur, tes yeux bleu transmettent toute ta fougue par les regards lourd de sens que tu jettes. Ta nuque blanche laisse entrevoir la pureté et l'innocence que tu dissimules sous ton masque de force, tes lèvres voluptueuse signifient ta gourmandise et ta détermination. Leurs formes attirante laissent comprendre la finesse de tes mots et la douceur de ta voix. Ton corps fin et svelte devine ta fragilité et ta légèreté mais aussi l'ouverture de ton esprit. Tes cheveux emporté par le vent, s'envolant dans les abysses d'un ciel lumineux représentent tes sentiments volage et leur volume incertain rappellent le ver se mouvant à terre, se rétractant sur lui-même allégorie de la perfidie de tes actes putride afin de gagner en pouvoir, de tes manipulations mais aussi de ton emprise sur les Hommes et leurs vices. Reine, tu fais subir ton joug sévère ce qui t'entoure mais tu virevoltes enfermée dans la cage de ton corps frêle se décomposant. Tu es la morte amoureuse, interdite et démoniaque mais sucrées tel un bonbon, tu es le met que les Hommes cherchent et recherchent, survoltés et calmes comme les torrents maritime des douces saisons dépendant des vents marins. Tu es dure telle la noix de coco dissimulant la douceur de ton lait, tu es l'aigle blanc se prenant pour un cygne.

Tu es une solitaire, incapable de suivre le moindre mouvement tu as préféré t'isoler de toute forme de société. Il était fort probable qu'en communauté, notamment dans les Coven, tu puisses être témoin de la fragilité de ta prétendue puissance et comprenne tes faiblesses. C'est dans cette optique secrète que tu as décidé de vivre cachée de tous tel une humaine. Il arrive parfois que pendant que tu danses, tu utilises tes pouvoirs mais aussi quand tu es seule. Tu ne te considères pas spécialement comme une sorcière mais bel et bien comme une puissante humain. Néanmoins, ton avis sur les sorcières est tranché: elles sont puissantes et tu donnerais ta main à couper qu'elle domineront le monde un jour, c'est d'ailleurs pour cela que tu es si fière d'être une sorcière malgré tes ambitions solitaires.

Malgré tout, Olesya, tu caches bien ton jeu. Sous tes airs de reine cauchemardesque et de déesse tyrannique, sous tes airs d'oiseaux blessés désolant, sous tes airs de femme frivole et luxueuse tu masques une soif de justice révolutionnaire ainsi qu'une bravoure et un courage digne des preux chevaliers de contes de fées. Tu es le héros des diffamés, des inécoutés et des apeurés. Tel la lueur d'espoir d'un monde vide de sens, tu tend ta main blanche et fragile aux injustement reniés, aux abandonnés et aux condamnés. Ta cruauté n'a d'égale que ta justice. Tu te sacrifies pour des inconnus, tu cherches à devenir l'espoir d'une communauté. Olesya, les hommes pâlissent face à ta force, à ton agilité et à ton courage et toi, tu sers les dents et tu cours la tête baissées ne rechignant pas sur les dangers. Tu souhaites devenir le héros des tristes, leur redonner le goût de la vie et ce qu'importe les moyens que tu devra utiliser car tu es la Robin des Bois de la ville. Les teux rivés vers un avenir glorieux, tu te bats fermement afin qu'on t'écoute toi ainsi que les démunis, tu te lève au rang de porte-parole des reniés de la société et ce qu'importera le prix de tes sacrifices tant que justice est fait car rien n'est plus beau que les sourires heureux de tes loyals sujets.  Tu es improbables et contradictoire mais n'est-ce pas là le secret de ton charme ?

La fin justifie les moyens.
 
Opinion
(Nous vous demandons ce que pense votre personnage des autres races. Attention pour les humains ils sont très peu à connaitre l'existence des entités magiques.)

Les Humains : Rien de plus normal et commun qu'un être humain, incertain de ses capacités il n'est absolument d'aucune utilité. Ils ne font que suivre des choix tout tracés, des types préconçu de modèle de vie afin de se garantir le confort et le calme.  
Les Sorciers : Peut-être les êtres les plus puissant à ton avis,
ils collectent la beauté et la puissance.La rareté des hommes sorciers sont significatif de leur importance dans la vie à tes yeux.
Les Lycanthropes : Ce ne sont que des bêtes sauvages, dépendantes et incontrôlable, tu les évites tel la peste, tel le chien enragés sentant la terre mouillée.
Les Vampires : Certainement les créatures qui te font le plus peur,
leur dangerosité n'a d'égal que leur égoïsme. Malgré leur beauté, ils te répugnent et pour cause leur soif de sang.  
Se cacher ou se montrer : Tes pouvoirs sont tes secrets bien cachés, il t'arrive de les utiliser en public mais jamais de démonstration spectaculaire, tu joues sur la discrétion de tes actes.
Story
ACTE I,
scène 1.
Helen Kozlov
Sasha Kolov
Olesya Kozlov


Tout n'a guère été facile pour Helen et Sasha. Leur histoire d'amour sera relatée pendant un nombre incroyable d'année dans ce coven ukrainien.
Dans tout le pays, Helen était dans le seul Coven accueillant un sorcier, Igor Kavalenko.

Igor était un homme égocentrique et violent, il fut le premier amour d'Helen ais il l'a battait jusqu'à lui briser des os. Dans le coven, la plupart des sorcières faisaient mine de ne rien remarquer, de ne rien voir. Elles cherchaient des excuses au bourreau et lui pardonnait un peu de tout. Helen n'allait pas faire long feu si elle le laissait faire longtemps alors elle se munit de son courage et fuya le plus loin possible. On raconte qu'Igor cherchait sa femme comme un acharné mais aussi qu'il était mort de solitude peu de temps après la fuite de sa femme.
Pendant ce temps, Helen avait fait sa vie loin du coven et loin de toute la politique des sorcières telle l'ermite qu'elle rêvait d'être. Elle avait d'abord emménager en ville pour se faire de l'argent puis avec celui-ci, se fit construire un chalet en pleine forêt. Elle commençait alors à vivre en autarcie.

Hélas, la solitude devenait un fardeau trop lourd à porter alors elle reprit rapidement une vie en ville avec un travail de serveuse dans un restaurant tournant avec peine.
Ce jour-là, elle rencontra un certain Sasha qui avait des rêves plein la tête. C'était un agent de police convaincu qu'il travaillait pour la bonne cause, que les personnes qu'il emprisonnait avaient forcément fait quelque chose de mal. Ce Sasha était d'une naïveté enfantine presque grotesque et ses yeux pétillaient face à la prétendue justice de ses actes. A ce moment-là, Helen ne le voyait pas du tout comme le futur père de son enfant. Chaque midi, il venait prendre le même repas et l'engloutissait le plus rapidement possible pour ensuite fumer deux cigarettes de suite à l'entrée du restaurant. Bien souvent, son allure faisait fuir les potentiels clients effrayés par les abus policier et certainement pleins de choses à cacher. Très vite, le restaurant fini par devenir le repère de plusieurs flic venus manger et Helen dû aussi commencer à encaisser les remarques à la limite du barbare de la nouvelle clientèle. Elle avait remarqué l'inconfort qu'elle laissait au jeune Sasha et en jouait, elle se jouait de lui comme un chat jouant avec le cadavre d'une sourie.

Plus les semaines passaient et plus le regard de la recrue s'assombrissait accablé par d'injustes découvertes et la pression morale qu'exercer la serveuse sur lui, malgré tout il était pris au piège entre les mailles d'une toile d'araignée prêt à se faire engloutir.
Très vite, Sasha trahit la police ukrainienne pour des raisons dont Helen ne connu jamais et très vite aussi, il vint vers elle pour lui demander de l'aide. Il voyait en Helen comme sa seule béquille avant le craquage complet, il se reposait corps et âme et sur elle et abandonna toute conscience au profit de la force caractérielle bancale de la serveuse.
Ils partirent alors ensemble vers son chalet, afin de se cacher.

Ils vécurent environ cinq ans en total autarcie, ne mangeant que ce qu'ils produisaient eux-même. Helen accoucha de son seul et unique enfant, une fille qu'elle nomme Olesya. Sasha découvrit très peu après l'existence des sorcières ainsi que la véritable identité d'Helen. Il ne fut pas capable de contenir un tel secret en plus de son identité et se suicida.
Helen désemparée face à la perte de son grand amour parti vers l'Amérique à la recherche du rêve américain. N'ayant aucuns moyens d'avoir de l'argent, elle finit par rejoindre un coven non loin de Portland en Oregon. Malheureusement, ses souvenirs jaillissant sans cesse en étant dans un coven la metta dans un état presque végétatif alors elle décida de partir à nouveau en laissant cette fois sa fille derrière elle.  

ACTE II, scène 1.


Olesya Kozlov
Altaïr Ben Abdeljalil

La vie n'était qu'injustice, elle ne voyait que les sourires malheureux des pauvres et l'humeur blasée des hommes. Olesya était habillée d'un débardeur noir moulant son buste de manière approximative recouvert de poussière et de terre ainsi qu'un peu de sang et de sueur. Ses cheveux décolorés étaient noués en une queue de cheval débraillées et sales par dessus le marché. Au dessus de son débardeur, un treillis et pour agrémenter son style un pantalon aux motifs militaires accessoirisés de bottes à semelle en coussin d'air. Elle portait contre son cœur son fusil d'assault, cachée derrière les reste d'un murs en béton parsemés de traces de balles. Derrière le mur, trois jeunes hommes fumant des cigarettes et se plaignant. Ils savaient qu'Olesya était là, elle respirait fort apeurée et stressées,
à la limite du burn-out mais ils ne faisaient rien.

Olesya voulait mettre son pouvoir à profit, servir les gens et les aider et c'était pour cela qu'elle avait rejoint l'armée dès 17 ans, elle voulait protéger les gens. Sya souhaitait travailler sur le territoire américain mais elle souhaitait plus que tout quitter son coven qui l'imposait un modèle de vie dont elle ne jouissait guère. Alors elle fit comme sa mère des années plus tôt et partie simplement, en toute discrétion. Elle s'engagea en pensant aider les autres mais elle a été envoyée dans un pays afin de servir de chair à pâté pour le gouvernement.

L'un des trois jeune homme finit par l'appeler dans une langue qu'elle ne comprenait pas mais le ton ne trompait guère, il lui donnait un ordre.
Dans un premier temps, elle se releva afin de mieux les voir et se montra en même temps à eux. Ils fuent d'abord surpris de constater que c'était une femme face à eux, typée occidentale donc forcément, c'était une américaine. Elle, elle fut surpris de ne pas les voir la cribler de balles.
Non.
A ce stade du combat, la moindre femme est un pesant d'or pour des jeunes hommes. Ils la charrient un peu puis commencèrent à devenir hautain, Olesya essayait de presque deviner ce qu'ils disaient à travers leur visage, leur mimique et leur mouvements telle une lionne, elle était sur ses gardes. L'un d'eux était plus insistant que d'autres puis les invita à partir d'un geste discret et vif de la main. Il s'approcha de la soldat, le fusil pointé vers elle et essaya de lui parler d'un anglais aproximatif.

- Tu es fragile.

Olesya ne bougeait pas, elle savait très bien qu'il essayait de l'avoir sur le mental.

- Tu vas mourir.

Elle avait accepté son sort dès qu'elle était montée dans la Jeep qui la ramenait au campement. Malgré ça, les larmes commencèrent à monter. Elle venait seulement de réaliser qu'elle n'avait aucune chance de survie. Elle essaya alors dans un désespoir incontrôlé d'utiliser sa faculté de télékinésie. Elle fit alors claquer la porte d'une maisonnette en pire non loin de là, son bourreau se retourna. Désespérée, elle s'empara de son arme et lui tira en plein torse. Il tomba au sol dans un dernier râle brisant le cœur de la jeune fille.

Elle finit par courir à toute haleine, cherchant à fuir ce qui venait d'arriver. Elle ne cherchait plus à survivre ni même à se cacher, elle ne fuyait pas le combat mais ce qu'elle ressentait. Olesya affichait un grand sourire satisfait malgré ses yeux vide et apeuré, elle avait survécu. Elle avait tué quelqu'un qui allait tuer d'autres gens, elle avait certainement sauver des résidents qui n'avaient rien demandé. Elle était un héros.

Elle continua alors à tuer ce qui ressemblait à des terroristes, à faire passer ses actes pour de la bravoure et du courage.

Ce n'est qu'après le combat qu'on lui annonça qu'il lui était arrivé de confondre sympathisant et terroriste. La première personne sur laquelle elle avait tiré se prénommé Altaïr Ben Abdeljalil, un sympathisant marocain d'une association qui avait pour but d'aider les locaux à terrasser les terroristes. Ce qu'elle prenait pour des insultes n'étaient peut-être que des explications ou des instructions.

Elle rentra alors au pays, couverte de honte et de blâme. Suite à cela, elle fut alors virée pour manquement aux instructions et dût suivre un suivi psychologique pendant deux ans.
Olesya commença alors à se gaver d'antidépresseur.

DERNIER ACTE,
scène 1.


Olesya Kozlov
Robin Moore


C'était un matin d'hivers, la femme à la chevelure longue et bleutée était au salon. Elle fumait la dernière cigarette de son paquet à l'entrée de la boutique. Elle avait à présent 27 ans et elle était devenue perceuse dans un salon de tatouage en plein New York.
La vie ne lui a pas été facile, elle aura passé quelques mois dans un foyer pour jeunes délinquants puis passa presque cinq ans chez ce qu'Olesya qualifiait comme étant un ami mais une tension persistait entre les deux jeunes adultes. Ce dernier était guitariste dans un groupe, il avait lui aussi été à l'armée dès ses 17 ans et avait lui aussi arrêté très vite, fatigué de n'être qu'un outil face aux idées oppressive de son pays. Il se catégorisait comme anarchiste et parlait de l'anarchie comme une utopie digne d'intérêt bien qu'irréalisable, c'était un rêveur naïf tout en restant parfois réaliste [...] UC.


And You !
Je me présente, vous pouvez me connaitre sous le pseudo hunwkrs et/ou hindoublevékaèresse. J'ai 19 ans et toutes mes dents, je suis un(e) fille à mes heures perdues, eh ouais ! J'ai découvert le forum par partenariat, en cherchant avec un poto.. Ce que j'en pense ? J'adore le thème, en plus je cherchais un forum où je pourrais faire un personnage bien dark, bien emo tout ça. Je fais du rp depuis 2 jours. Vous voulez que je vous raconte ma vie ? Pourquoi pas ! Je suis apprentie tatoueuse et peintre, j'aime pas trop l'école mais ça va, tranquille j'suis pas trop bête pour autant. Juste assez pour sympa, en fait !


feat. cobalt (coco) ziebell ✦ OC de Vonnabeee
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 86
Age du personnage : 24 ans
Voir le profil de l'utilisateur

✦ Posté : Dim 27 Aoû - 15:39

Bienvenue parmi nous :D
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 2
Voir le profil de l'utilisateur

✦ Posté : Dim 27 Aoû - 18:24

Meeeeerci bby love
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 28
Age du personnage : 28 ans
Voir le profil de l'utilisateur

✦ Posté : Lun 4 Sep - 21:38

Bienvenue et bonne continuation pour la fiche !

_________________
Revenir en haut Aller en bas
 
olesya - kinda love ; uc.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Shooting Love 2007 (Naomi) Exzeal & Shmups Skill Test
» Jim carrey (What is love)
» love and hate
» Love Calculator
» [Vidéo] E.L.A. in Love at First Byte à voir absolument !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Awakening :: Coulisses :: Nouveaux Arrivants-