Loup noir, Elric Anibal Gauthier [En cours 5%]


 

Partagez | 
 

 Loup noir, Elric Anibal Gauthier [En cours 5%]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
avatar
Messages : 1
Age du personnage : 33 ans
Voir le profil de l'utilisateur

✦ Posté : Sam 15 Sep - 16:55

ELRIC ANIBAL GAUTHIER

citation


Surnom
El, ric, loup noir
Age
33 ans
Nationalité
Française
Race
 Humain d'origine devenu Lycanthrope
Sexualité
Bi
Métier
Métier ici
Info
Info ici
Personality
Merci de développer sa personnalité, son caractère, ce que votre personnage aime, déteste. Pourquoi pas parler de son boulot, de ses passe-temps etc.
Opinion
(Nous vous demandons ce que pense votre personnage des autres races. Attention pour les humains ils sont très peu à connaitre l'existence des entités magiques.)

Les Humains :
Les Sorciers :
Les Lycanthropes :
Les Vampires :
Se cacher ou se montrer :
Story
Le commencement comme chaque vie


On est dans la nuit du 18 novembre 1985, France, à Marseille, 2 h 13 du matin. Cela fait deux jours que Madame GAUTHIER Élisabeth, ma mère, est à la maternité. Je suis son premier enfant, 48h de contractions de plus en plus intenses. Ma mère avait l'impression que c'était interminable car elle avait réellement insisté pour ne pas avoir la péridurale. 2 H 50 du matin, « Madame, vous êtes prêtes à accoucher, on vous transfert à la salle d'accouchement » dit la sage femme. Elle quitta, avec la sage femme, sa chambre pour rejoindre cette fameuse salle finale. Monsieur GAUTHIER Paul, mon père, est présent durant l'accouchement, impuissant face à la souffrance de sa femme, « pousse mon amour, c'est bientôt fini... » dit-il à Élisabeth. 3 H 01, je suis là, je pleure toutes les larmes de mon petit corps faible, criant telle un perdu, mes premiers cris dans ce vaste monde. Je n'ai aucun souvenirs, comme chaque être-vivant, de ma naissance. Ma mère me comptait les souvenirs que je n'avais pas en mémoire, j'étais un petit bébé, 38 centimètres pour deux kilos huit plus précisément, aucun cheveux sur la tête avec une couleur rougeâtre. J'étais un nourrisson plutôt calme à ses dires, un vrai bébé parfait. Je pleurais que pour la faim, pour changer ma couche et j'ai rapidement fait mes nuits. La seule remarque ‘négative' qu'elle m'avait fait, c'était que je ne mangeais pas assez à cette époque. Bien sûr, à chaque fois qu'elle me racontait ma jeunesse d'enfant de bas âge, elle devait illustrer ses dires à travers diverses photos prises par mon père,‘photographe amateur' à ses heures perdues pour ce fameux album que maman préparait depuis toutes ses années et le ressort contre mon grès aux personnes qui lui demandaient à quoi je ressemblais enfant.

Mes premiers souvenirs sont quand je fus en âge de rentrer à l'école, mère c'était hâté à m'inscrire ! Effectivement, même si en France la maternelle n'est pas une obligation, elle voulait que j'y sois dans le but d'être plus sociable avec d'autres enfants de mon âge. Me voilà à mes trois ans, inscrit dans une école maternelle de ma ville. Le souvenir qui m'a le plus marqué, c'est une enfant, Mademoiselle LEGRAND Louise, Tout juste âgée de trois ans, de beau cheveux blonds vénitiens bouclés, de beaux yeux de couleur émeraude étincelant et la préférée de tous les garçons de cette époque. On peut dire que j'étais effectivement un autre de ces moutons amoureux de cette jolie fille populaire de l'école. Dans mes souvenirs, on a été, pendant mes trois années de maternelle, dans la même classe, de la petite section à la grande, mais malgré ça, elle m'a adressé qu'une fois la parole en dernière année pour un crayon de couleur afin de finir son ‘‘coloriage magique'' que tout le monde adorait faire. J'imagine que c'est ma première déception amoureuse et que j'ai vite oublié mais elle me fait sourire quand je me souviens de cette naïveté à l'époque. Je m'étais fait mon premier meilleur pote d'enfance à cette époque là aussi, il avait déménagé en cours d'année de moyenne section, le feeling est directement passer entre nous malgré sa difficulté à communiquer avec moi. Il s'appelle GRIMI Mathéo, plus vieux d'un mois en gros. Il habitait dans la même rue que moi, on était toujours soit chez l'un, soit chez l'autre et nos mères respectives s'appréciaient.

Mes fameux six ans. Comme chaque très jeune citoyen français, j'entrais dans la cour des grands. L'apprentissage de la langue Française au CP. Ma classe n'était pas très remplie à cette époque là. Mon meilleur ami était là, c'était le principal pour moi. Le Français n'est vraiment pas une langue facile à apprendre mais j'étais loin d'être le plus en difficulté, bien au contraire, je devais être dans les premiers. Mathéo n'aimait pas du tout le français, Il est né en France mais à une famille majoritairement hispanique outre son père qui est né en France. Il communique donc dans son foyer dans la langue de sa génitrice. Je l'aidais à communiquer comme je pouvais, mon vocabulaire n'était pas très bien fourni à ce moment là. Mes années de primaire se déroulaient normalement, de façon très banales. Étudier, lire, jouer avec Mathéo avec nos cartes à jouer du moment. Les classes ne changeais pas vraiment, ils essayaient de mélanger comme ils pouvaient entre deux classes du même niveau mais on retrouvait au final pratiquement tout le temps les mêmes camarades au files des ans.

L'entrée dans l'enfer du collège aux yeux de certains. J'ai été totalement séparé de tous mes anciens camarades de classe ainsi que Mathéo car, mes parents ont pris la décision de m'inscrire dans un collège privé. J'aurais moins de chance de devenir une racaille du coin de la rue pour eux. Mes parents étant aisé dans leur finance, avaient les moyens de m'y inscrire comparé à mon meilleur ami. Alors que je m'habituais à mon nouvel entourage, à la récréation, je reconnais Louise. Un sourire avait apparu sur mon visage, déjà nostalgique de mes années de maternelle. Elle était seule comme moi, je m'étais approché d'elle pour lui parler, en faisant ça, je ne pensais pas qu'elle deviendrais une très bonne amie dans ma vie. On restait ensemble tout le temps, Mathéo nous rejoignait en dehors des cours. Malgré qu'on n'était pas dans la même école, on faisait nos devoirs ensembles, Louise était particulièrement forte dans les langues et aussi l'art, moi dans les mathématiques ainsi que la science et Mathéo en SVT ainsi que bien entendu en Espagnol. On ce comblait dans chacune de nos lacunes, un groupe de trois, soudé pendant les années de collège.

Un lycée se construit pas très loin de chez moi, un privé, parfait pour moi, au goût de mes parents comme d'habitude. Louise me suivait dans ce lycée et par chance Mathéo rentra avec une bourse, il est l'aîné de sa famille, ses parents était vraiment fières d'avoir la possibilité de l'inscrire. Mathéo perdis tous ses amis qui sont plutôt des rebelles de la société, ses parents en étaient même ravis car, il allait enfin perdre ses mots ridicules comme ‘‘wesh poto'', ‘frère''… et j'en passe bien.

Dans mon bonheur d'être avec ma bande de potes au lycée, quelque chose de simple que tout enfant demande, mes parents m'annonçaient quelque chose d'irréversible dans ma vie, « on déménage à la fin de ta scolarité, ton père est muté en Amérique» dit ma mère. Ses mots, si simple, on détruit légèrement l'enfant que j'étais. Tout repartir de zéro, dans un pays, une langue étrangère qui ne m'était familière qu'en cours d'anglais, je n'étais pas non plus à la ramasse dans ce langage, mais à me dire que je devais l'utiliser tous les jours avec mes camarades. Quand je l'annonçais à Louise et Mathéo, ils étaient d'abord très en colère contre mes parents, de l'énervement s'est passé à la tristesse pour finir par l'acceptation de ma situation et me consoler ainsi que me rassurer de comment ça va se passer.


Le déménagement


Jour J, le déménagement. Nos affaires étaient déjà parties en faite. On dormait chez une tante, mes amis me promettaient de me donner un maximum de nouvelles grâce à la magnifique technologie qu'est l'internet. Le départ fut difficile mais je l'avais fait, je n'avais pas le choix. Direction les États-Unis.

Le cœur lourd, je me retrouvais en terre inconnue, une petite ville du Connecticut. Je ne savais même pas exactement où était le magasin alimentaire le plus proche de mon ‘‘chez moi''. Mon père n'étais pas souvent à la maison est souvent en voyage pour le travaille, au moins le fais d'avoir déménageais nous donnais la possibilité de le voir avec ma mère de temps en temps que plutôt être resté en France. Mes parents voyais que ça serais quelque chose de positif ce déménagement pour moi afin d'améliorer mon anglais. Au niveau scolaire, j'ai intégrais un lycée du coin. Tout le monde savais la bas que je n'étais absolument pas du pays rien qu'a ma façon de bégayais mes mots en anglais avec mon accent et de ne pas forcément savoir comment désigner un objet, un endroit ou une action particulière. Les professeurs ont désigner un élève qui m'aiderais durant un certain temps pour m'intégrais un maximum dans l'établissement. Bien entendue l'élève et moi ne s'entendait pas vraiment, je devais sûrement être un boulet pour lui. Malgré qu'on s'entend pas, il m'aidais quand même pas mal à la bonne compréhension des cours et je lui en suis reconnaissant sur ce point. En dehors des cours, je n'avais personne. Mathéo et Louise me parlais via des lettres majoritairement car les appels via un autre pays et juste énormément surtaxée.

Je déprimais souvent dans ma chambre avec cette solitude, je n'arrivais pour le moment pas à avoir d'ami alors que ça fais maintenant plusieurs mois qu'on avais déménager. Mes parents ne savais pas comment m'aidais, remettant même totalement en doute le déménagement… mais je voulais les rassurer et ne pas devoir les obligées a revenir en France s'ils sont mieux ici. Je ne savais pas quoi faire du haut de mes 16 ans ~ 17 ans. Je décidais de me forcer à sympathiser, mon anglais c'est quand même énormément améliorer depuis ses mois, je suis beaucoup plus alaise, je ne connais pas tout mais je suis capable de suivre un cours sans ce fameux camarade qui était la juste pour m'aidais. Ce jour où j'étais enfin décidé à ouvrir mon cœur a de nouvelle amitié, c'était un après-midi après mes cours de la journée, je décidais de me rapprocher d'une jeune fille au cheveux brun et yeux vert, assis sur un banc qui regarder l'horizon.Quand j’étais à une distance assez proche d’elle ses yeux émeraude c’est fixé sur moi, la gène m’envahis. « Pou-pourquoi tu es toute seule ? » lui disais-je, a ses mots elle me souris et la conversation avais donc démarrer. Elle attendais juste une amie qui allais bientôt finir ses cours de la journée, quand elle me renvoya la question de pourquoi je suis la, je lui est juste dis que j’ai fini les cours et que je l’ai vue toute seule et qu’il ne faut pas laisser une jeune dame seule, ça la fais rire quand je lui est dis ça. Elle s’appelle LEWIS Madyson, elle est née dans cette état. Quand je lui est dis que je venais de France, elle m’a tout de suite posé une tonne de question afin de savoir si la mon pays natale était si différent du sien. Le temps passais contre notre volonté, on était absorbé par notre conversation que j’ai vue limite la déception dans son regards quand elle a vus cette fameuse amie arrivais de loin. Elle tenais à ce qu'on échange au moins nos numéraux, je me figeais dans ma tête sur ça demande, un peu surpris puis après quelque seconde je lui donnais sans attendre, par la suite elle me disait au revoir et à bientôt. Je ne savais pas à ce moment là que cette rencontre allais royalement changer ma vie du tout au tout, cette altercation qui aurais pus être banale voir un désastre à était la plus belle de mes relations. Je rentrais chez moi par la suite, toujours le cœur battant d'excitation de pouvoir à nouveau discuter avec Madyson, cette nouvelle amie improbable… cela me faisait remarquer que je n'avais jamais spécialement voulu me faire d'autre amis que Louise et Mathéo parce que quand mes parents et moi avions déménagé, je me suis juste renfermé sur moi même sans rajouter la barrière de la langue. Je me suis hâté pour le dire à ma mère qui s'est sentie soulagée quand je lui ai dit que j'avais discuté avec une personne et que tout s'était très bien passé. Le soir venu j'ai reçu un message d'elle me demandant mes horaires du lendemain afin de pouvoir rediscuter entre les cours. À partir de maintenant je me sentais petit à petit réellement intégré à la communauté Américaine, mon anglais se perfectionnait beaucoup plus rapidement vue que je parlais avec Mady. Elle m'a fait rencontrer tous ses amis, on s'était très bien entendu et on avait même échangé nos numéros de téléphone. Je me sentais tellement revivre avec Madyson, la solitude m'avait enfin quitté, elle me sortit de l'ombre pour aller vers la lumière.

[En cours]

And You !
Je me présente, vous pouvez me connaitre sous le pseudo Lunamieko ou Drakinangel. J'ai 22 ans et toutes mes dents, je suis un(e) fille eh ouais ! J'ai découvert le forum En cherchant de partenariat à partenariat. Ce que j'en pense ? Je cherchais un univers fantastique sympa et je pense l'avoir trouvé, j'ai hâte de finir ma fiche personnage. Je fais du rp depuis 03/2009. Vous voulez que je vous raconte ma vie ? Pourquoi pas ! J'ai commencé le RPG il y a bien longtemps mais l'avais arrêté à cause de mon orthographe/grammaire dramatique (qui m'ont donnée un manque de confiance en moi, ne voulant pas gâcher vos petits yeux), les RPs me manquais depuis quelque années donc je cherchais un univers qui pourrais me plaire (j'avais commençais dans des forums d'humain/fantastique pour partir à la fin pendant longtemps dans des rpgs lupin/fantastique. J'étais donc d'humeur à revenir sur quelque chose de moins bestial, même si au final je vais faire un Lycan xD). Je vais faire de mon mieux pour ma grammaire mais ne vous inquiétez pas, mes textes sont majoritairement (normalement) compréhensible. J'espère qu'on s'entendra bien !


feat. Date Masamune ✦ Sengoku Basara
Revenir en haut Aller en bas
♥️ ~ Kinky boy ~ ♥️
avatar
Messages : 59
Age du personnage : 22 ans
Voir le profil de l'utilisateur

✦ Posté : Sam 15 Sep - 22:36

BIENVENUE ICI! 👀
Revenir en haut Aller en bas
Catastrophe Ambulante
avatar
Messages : 151
Age du personnage : 19 ans
Voir le profil de l'utilisateur

✦ Posté : Dim 16 Sep - 8:16

Bienvenue ici ♥️ Bon courage avec la fiche ~
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 41
Voir le profil de l'utilisateur

✦ Posté : Dim 16 Sep - 9:44

Je te souhaite comme on dit la bienvenue dans la secte ! ;3

Faire un loup garou une fois, c'est devenir addict ahah ! En plus, Kim aime le grand méchant loup ! 8D

Comme tu confesses avoir quelques soucis, je te conseille https://bonpatron.com/ et https://leconjugueur.lefigaro.fr/ (si tu ne les connais pas déjà !).
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

✦ Posté :

Revenir en haut Aller en bas
 
Loup noir, Elric Anibal Gauthier [En cours 5%]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» La cours des Dames
» Pavillon noir
» Problème de connexion à site virtual loup de mer
» Loup solitaire et souvenir de jeunesse
» Demande d'autorisation de suivre les cours

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Awakening :: Coulisses :: Nouveaux Arrivants-